Feu vert de l'Inao pour la nouvelle dénomination « Bourgogne Côte d'Or »d'après Juliette Cassagnes de Vitisphère 

Bourgogne Côte d'Or sera la 14eme dénomination géographique de l'appellation régionale Bourgogne

Les producteurs de l'appellation Bourgogne détenteurs de parcelles de vigne en Côte d'Or et sur quelques communes de Saône-et-Loire sont soulagés. Après plusieurs années d'attente, ils vont enfin pouvoir revendiquer, à partir de la récolte 2017, la mention Bourgogne « Côte d'Or » pour leurs vins blancs ou rouges. La décision a en effet été validée par le Comité national Inao du 15 juin 2017.

Une seule contestation a été adressée à l'Institut pendant la période de la Procédure nationale d'opposition (PNO), qui s'est terminée en avril 2017, mais a été classée sans suite

Des règles de production plus strictes ont été définies par rapport à l'appellation régionale pour celle-ci. La zone de production est située sur les secteurs de la Côte de Nuits et de la Côte de Beaune, jusqu'au Maranges, situées en Saône-et-Loire, soit potentiellement 1000 hectares, excluant le châtillonais et l'ouest dijonnais.

Carte de l'appellation Bourgogne, qui s'étend de l'Yonne jusqu'au Beaujolais:

Liste des communes référencées dans le cahier des charges, autorisées à revendiquer la nouvelle dénomination

géographique "Côte d'Or"

- Dans le département de la Côte-d’Or : Aloxe-Corton, Bligny-les Beaune, Brochon, Chassagne-Montrachet, Chenôve, Chorey-les-Beaune, Comblanchien, Corgoloin, Corpeau, Couchey, Fixin, Gevrey Chambertin, Gilly-les-Cîteaux, Ladoix-Serrigny, Marsannay-la-Côte, Morey-Saint-Denis, Puligny-Montrachet, Santenay, Vougeot.

Communes prises en partie : Auxey-Duresses, Beaune, Chambolle-Musigny, Dijon, Flagey Echézeaux, Magny-les-Villers, Meursault, Monthelie, Nuits-Saint-Georges, Pernand Vergelesses, Pommard, Premeaux-Prissey, Saint-Aubin, Saint-Romain, Savigny-lès-Beaune, Volnay, Vosne-Romanée.

- Dans le département de Saône-et-Loire : Communes prises en partie : Cheilly-les-Maranges, Dezize-les-Maranges, Remigny, Sampigny-les-Maranges.

Les appellations Bourgogne-côte-d’or et Vézelay ont été officiellement validées début novembre par l’arrêté paru au Journal Officiel. Les vins de ces deux aires de production, l’une régionale (1 000 hectares plantés en pinot noir et chardonnay) et l’autre “village” (66 hectares de chardonnay) arboreront cette nouvelle dénomination dès le millésime 2017. Spécificité toute bourguignonne, le bourgogne-côte-d’or dépend du cahier des charges de l’AOC bourgogne et bénéficie en fait d’une dénomination géographique complémentaire, comme par exemple le bourgogne-hautes-côtes-de-beaune (il y en a quatorze en tout).

C’est en référence à l’orientation de la côte viticole (à l’est, “côte d’orient”) que les vignerons ont choisi le nom de “côte d’or” pour leur appellation et non à cause de la couleur que prennent les vignes à l’automne qui, elle, a inspiré au XIXe siècle le nom du département. La mosaïque du vignoble bourguignon est désormais régie par 84 cahiers des charges qui déterminent la densité de plantation et le rendement – entre autres – de 7 AOC régionales, 44 AOC village (y compris Vézelay) et 33 AOC grand cru. Quant aux premiers crus, ils bénéficient de dénominations géographiques complémentaires au sein du cahier des charges des AOC village. Ce dernier identifie officiellement 640 climats.