Ce week-end le groupe LVMH ouvrait dans toute la France, une quarantaine de ses sites au public dont parmi ses maisons rémoises entre autre Veuve Cliquot, Mercier, Ruinart, Moet et Chandon, et Krug.    

Nous nous sommes rendu à l'Hôtel particulier du Marc, luxueuse bâtisse ou Veuve Clicquot reçoit ses meilleurs clients. Dans ce cadre luxueusement meublé, 3 chefs se relaient en permanence pour proposer des harmonies mets et champagnes. On comprend très vite que les marges commerciales sont très grandes et pourtant, on ne vous propose de goûter aucun de leurs champagnes.

La maison Krug fût fondée en 1843 par Johann-Joseph Krug. Il avait commencé sa carrière dans le champagne au début du XIXe siècle à la maison Juglar à Chalons (voir notre article du 30 avril dernier). Après avoir été indépendante pendant 5 générations, elle passa dans les mains de Rémy-Cointreau puis en 1999 dans celle de LVMH pour la modique somme de 1.000.000.000 de francs. Rémi Krug en fût le dernier président indépendant. Jusqu'à cette époque, les moûts étaient élevés pendant de longs mois dans des petits fûts champenois de 205 l et il n'y avait que quelques cuves inox. Les cuvées étaient assemblées avec des vins de réserves qui pouvaient avoir vieillis sous bois pendant 18 ans. Aujourd'hui, c'est encore le cas mais tout est stocké en cuves inox fournies par Alfa Laval (grand fabriquant suédois de l'industrie laitière). Le remuage manuel n'est plus effectué que pour à peine 20% de la production pour entre autre les cuvées de prestiges le Clos d'Ambonnay provenant de blancs de rouge et le clos du Mesnil de blancs de blancs. Le reste passe en gyropalette Aujourd'hui pour répondre à la demande, la maison achète 78% de ses raisins à des vignerons et les moûts ne passent pas plus de 3 mois sous bois. Ici aussi rien à goûter                        

Photo 013Le stockage sous bois Photo 019L'élevage sous inox

Photo 020Les crayères pour le vieillissement

J'ai des souvenirs remontant à une trentaine d'annnée de la Grande Cuvée (la cuvée basique) qui était alors exceptionnelle et le prix justifié par sa rareté. J'en ai bu récemment à deux occasions. Quelle déception le prix de 120€ le col n'est absolument plus justifié. Enfin, la présidente aurait récemment déclaré su internet qu'il était temps de finir de dépoussiérer la maison. En ce qui me concerne, je pense qu'elle aurait mieux fait de dire de banaliser ce qui fût un trésor de la Champagne pendant cinq générations.

En sortant nous sommes tombés par hasard sur une boutique consacrée uniquement au Champagne pour une association de 27 vignerons ; Trésors de Champagne, sise 2 rue olivier Métra à Reims  ouverte du mardi au samedi. Vous pourrez y acheter les bouteilles au prix domaine ou les déguster au verre. Une jeune femme souriante et très compétente répondra éventuellement à vos questions. 

Juste en face le samedi se tient sous une belle halle Art Déco un marché avec des producteurs locaux.Nous avons découvert un traiteur local Francis Girard à 51140-Chenay qui y vend des patés en croûte à base de 7 viandes différentes coupées au couteau en pièce individuelle à 5€ ou par 500 gr à 15€. Quand on aime ce genre de produits, ils méritent à eux seul le déplacement.

Sur le conseil de la tenancière de la boutique Trésor de Champagne, nous nous sommes rendus chez un des membres qui a accepté de nous recevoir impromptu le champagne Hebrart à 51160 Mareuil sur Ay ou vous trouverez également Philipponat et Billecart-Salmon. 
Ce producteur exporte 80% de sa production et c'est bien dommage car nous avons découvert  son Blanc de Blancs brut 1er cru tirage 2013 à base de 72% de 2012 et le reste en 2011 & 2010. Ce vin exceptionnel dosé à 7,5 gr est déja très mature et on aurait pû croire que c'était un blanc de noir. Cela s'explique car le terroir est essentiellement voué au pinot noir.18,50€ le col au domaine. Chose plutôt rare nous avons découvert un rosé à la couleur très provencale composé à 50% de chardonnay, 43,5% de pinot noir de Mareuil et 6,5% de Mareuil rouge vinifié 1 an sous bois dosé à 7gr. 19.50€ le col au domaine.

 

reproduction interdite © stackanovins 2016
Pour plus de détails :  Contactez l'auteur