Je me suis cantonné à Singuliers et aux Vins doux Naturels.

* Singuliers par Vinhop se tient tous les deux ans au Pavillon de l'Arsenal. Ce grossiste-importateur nous présente une sélection de très bons vignerons dont Domaine de la Janasse en Chateauneuf du pape , Clusel-rochNicolas Champagneu qui ne produit que 15.000 cols & bien entendu Gangloff  en Côte rôtie, Combier & ses 300.000 cols en Croze-Hemitage  ainsi qu'une dizaine de bons producteurs espagnols.  

J'ai comme d'habitude particulièrement apprécié le beau choix de vignerons champenois :

- Laherte à 51530-Chavot en particulier pour Les Vignes d'Autrefois un blanc de Pinot Meunier de 2014 dosé  à 3 gr, parfait pour accompagner un repas. Prévoir 50 €.

- Pouillon à  51160-Mareuil sur Ay avec une Solera depuis 1997  qui permet un exceptionnel rosé dosé à seulement 3 gr, ce qui est rare, mais qui se mérite aux alentours de 60 . 

- Savart à 51500-Ecueil : L'Ouverture un  pinot  noir dosé à 5gr avec une acidité exceptionnelle à base de 2016-2017 particulièrement réussi. Compter 38 .

- Suenen à 51530-Cramant : Oiry BdB grand cru à base de 2016 dosé à 2gr.

A remarquer également  Dehours à 51700-Mareuil le port et  Marguet à 51150-Ambonnay de 40 à 140 .

 *Vins doux Naturel du Roussillon au Ritz  :

- Mas Amiel à 66400-Maury : seul le 1969 avait été élevé par le prédécesseur de l'actuel propr!étaire Olivier Decelle, Charles Dupuy et méritait donc de l'intêret.

- Gérard Bertrand à 11100-Narbonne présentait différents Rivesaltes Ambré. Cependant il faut savoir qu'il ne posséde pas un seul pied de vigne dans cette belle appellation.

- Cave de l'Etoile à 66650-Banyuls : Banyuls 1950 tout en finesse

- Chateau Las Collas à 66300-Thuir : Rivesaltes Ambré 1945 tout en fraicheur & distinction

- Domaine Puig à 666300-Passa un de nos préférés qui présentait des Rivesaltes tuilé tous magnifiques avec  une prédilection pour le 1947 éblouissant et le 1914 encore émouvant.

- Domaine  Rancy, famille Verdaguer à 66720 -Latour de France : Ses Rivesaltes Ambré me font damner depuis plusieurs années; J'ai gouté les 5 millésimes présentés. Le " jeune" 1998 m'a enthousiasmé avec un nez envahissant de plaisir  et une bouche suave. Le 1952 est arivé à maturité mais mon souvenir le plus extraordinaire remonte à quelques années pù j'avais été ébloui par un exceptionnel 1948 mais  il se faisait désirer à 300

 

Avec l'aimable collaboration de R.B

 

reproduction interdite © stackanovins 2019

 

 Pour plus de détails Contactez l'auteur