Le vin le plus cher au monde n’est plus bourguignon, mais bordelais. Avec son premier vin franc de pied, le domaine des Graves réalise son objectif d’afficher un prix plus élevé que le mythique DRC.

Plus qu'une augmentation, c'est un bond tarifaire qui estomaque la filière vin, entre fascination et suspicion. Lancé à 30.000 € la bouteille, le millésime 2015 de Liber Pater multiplie par sept les précédents tarifs de la propriété bordelaise. Devenu le vin le plus cher de Bordeaux l’an dernier, Liber Pater est désormais la bouteille de vin la plus chère au monde, d’après les statistiques de mises en marché collectées par le site Wine Searcher. Le vin des Graves surpassant les prix du domaine de la Romanée Conti.

Mes rendements ont été divisés par cinq, je n’ai produit que 500 bouteilles et n’en commercialise que 240 pour l’instant. Les demandes sont importantes et les prix sont chers. On élève le vin au rang d’œuvre d’art  estime Loïc Pasquet, qui a fondé le domaine Liber Pater en 2006 (7 hectares de vigne à Landiras). Proposant sa première cuvée 100 % francs de pieds, le vigneron se positionne dans les vins d’exception, dans la lignée de la bouteille de Romanée Conti 1945 de vignes originelles françaises non reconstituées adjugée au prix record de 484 000 € en octobre dernier.

Avec ce positionnement fort, Loïc Pasquet affirme sa vocation à être de plus en plus exclusif. Je suis le seul à donner accès aux vins de Bordeaux d’avant la crise phylloxérique.  Martelant sa promesse de retrouver le goût des vins fins qui ont fait la réputation des grands crus bordelais, le vigneron vise une clientèle fortunée à la recherche d’une expérience dont le prix se veut à la hauteur de l’unicité.

Quand au rapport qualité prix, « le débat est sans fin. C’est juste une question d’offre et de demande. Si des gens l’achètent, c’est leur choix désamorce Fabrice Bernard, le président du site de vente en ligne Millésima, qui propose des bouteilles de Liber Pater. Le négociant ne référencera cependant pas ce millésime 2015, estimant ne pas avoir la clientèle pour un tel positionnement. Mais Millésima confirme avoir eu des clients américains, asiatiques et russes lui achetant Liber Pater à 4 300 € TTC.  Le vin est bon, son prix est possible grâce à de très faibles volumes  souligne Fabrice Bernard.                           

Le millésime 2015 du monopole du domaine de la Romanée Conti se commercialise 21 655 euros en moyenne d’après les statistiques de Wine Searcher.

d'après Alexandre Abellan de Vitisphère.