2000 bouteilles de vin du Clos Cristal, emblématique domaine de Saumur-Champigny, ont été mises aux enchères mardi 31 janvier 2017. Le matériel (pressoirs, quads, cuves…) sera également liquidé. Triste épilogue. 

Des bouteilles et magnums des cuvées les Murs 2012 et 2014, Boutifolle 2011 non étiquetées, ou non millésimées. Il y a aussi des cuvées plus anciennes : 2000, 1993 (non étiquetées), et même de 1985, et du matériel viticole (pressoir, cuverie, quads…) Liquider tout ça ne devrait pas durer plus d’une heure. Mais le commissaire priseur de l’agence Xavier de la Perraudière attend « beaucoup de monde » pour cet événement, « très rare » dans le milieu viticole.

Les lots démarreront « à bas prix ». Les bouteilles du Clos Cristal étaient vendues entre 15 et 28€ (prix public départ cave).

La vente signera la fin du Clos Cristal façon Eric Dubois, qui a exploité le domaine jusqu’en 2015, pour le compte de l’Institut Clos Cristal et du propriétaire du domaine, l’hôpital de Saumur.

Le Clos Cristal, unique au monde

Le Clos Cristal est en effet un domaine exceptionnel, à plus d’un titre. D’abord par son histoire : il a été créé, au début du XXe siècle, par Antoine Cristal, figure fondatrice du Saumurois. Sa configuration est également unique au monde : sur cette parcelle de 10 hectares, la vigne pousse au travers de 3km de murs, pour plus de chaleur et de maturité.

Avec le vigneron Eric Dubois, le domaine était également entré dans le petit monde des vins « nature » : les vignes étaient conduites en bio, mais également en biodynamie et avec un cheval. Les vins du domaine réjouissaient de nombreux fans, y compris sur plusieurs tables étoilées…

Le domaine confié aux Caves de Saumur

Tout ça s’est terminé en 2016 : en septembre, l’association a été placée en liquidation judiciaire, avec un passif de 400 000 €.

Dans un climat local de tensions, l’exploitation du domaine a été confiée pour deux ans aux Caves de Saumur Robert et Marcel. Au grand dam de nombreux « fans » du Clos Cristal façon Eric Dubois.

« Notre objectif est de redonner son aura à ce domaine », explique François Boche, des Caves de Saumur. « Je ne veux pas entrer dans le débat, sur ce dossier ultra-sensible. Mais il a fallu quatre journées de bénévoles pour remettre les vignes en état, désherber, remettre les fils… Le rendement était tombé à 10 ou 12 hl/ha. Il ne faut pas que l’idéologie prenne le pas sur les principes simples.»

Les « nouveaux Clos Cristal » de la vendange 2016 seront commercialisés début 2018. Le propriétaire (l’hôpital) devra alors décider à qui confier le futur de ce précieux Clos Cristal.