Par  Charles Gautier du Figaro

En Alsace, six distilleries historiques misent désormais sur le whisky dont la qualité dépend pour beaucoup de celle des tonneaux où ils doivent vieillir au moins trois ans. La progression des ventes est telle que cette région s'est dotée d'une indication géographique protégée.

Que vont devenir les alcools de l'Est du pays? Mirabelle, quetsche, kirsch vont-ils perdre du terrain face au whisky? L'inquiétude, sans être excessive commence à poindre puisque désormais six distilleries ont décidé d'utiliser leurs ressources pour concocter du whisky, breuvage dont l'appellation n'est pas protégée comme le champagne ou le cognac.

En fait, ces distilleries alsaciennes ont compris qu'elles possédaient dans leurs mains tous les atouts nécessaires pour la réalisation de grands whiskies. «Les alambics, les fûts de chêne, l'eau des Vosges et le malt d'orge de la brasserie voisine. Il suffisait de se lancer», explique Jean Metzger, responsable du développement de la distillerie Bertrand à Uberach depuis 2001. Dans cette distillerie reposent quelque 250 fûts de chênes français remplis ce fameux breuvage qui doit vieillir au moins 3 ans pour devenir whisky. «La qualité du produit fini repose principalement sur les propriétés de la barrique», a souligné à l'AFP Jean Metzger, qui affirme être le premier à produire un whisky 100% alsacien avec même une barrique locale!

Avec la poire Williams

C'est en 2006 que le premier whisky d'Uberach, a trouvé sa place dans la boutique de la maison Bertrand, entre les bouteilles de Poire williams et d'églantine. Depuis une dizaine de producteurs se sont lancés sur ce créneau en Alsace. Les volumes artisanaux de production sont loin d'atteindre ce qui peut se faire en Irlande ou en Écosse mais l'appellation whisky d'Alsace séduit assurent ses promoteurs. L'Alsace n'est pas la seule région française à produire du whisky, la Bretagne s'essaye depuis quelque temps déjà à la production de ce breuvage. Mais pour être breton ou alsacien, le whisky doit être brassé, fermenté, distillé, vieilli dans une zone géographique précise afin de disposer de son Indication géographique protégée. Tout cela bien loin des hautes terres d'Écosse...