Le Château Troplong-Mondot, premier grand cru classé B de Saint-Emilion (Gironde), a été vendu au réassureur français Scor pour un montant non communiqué, a-t-on appris vendredi auprès du domaine.

« La famille Valette-Pariente a cédé en date du 6 juillet 2017 au groupe Scor le Château Troplong Mondot, premier grand cru classé B de Saint-Emilion. Un nouveau directeur général prendra ses fonctions dans les trois mois, Xavier Pariente assurant la transition dans l'intervalle», a indiqué le PDG et propriétaire du domaine, Xavier Pariente, dans un communiqué. Le Château Troplong-Mondot, qui possède 33 hectares, dont 29 de vignes, est une des plus grandes propriétés de Saint-Emilion. Il produit 100.000 bouteilles par an. Les chambres d'hôtes et le restaurant étoilé Michelin sont inclus dans la vente.

Le prix de cette transaction n'a pas été communiqué. Selon la Société d'aménagement foncier et d'établissement rural (SAFER), l'hectare de vignes à Saint-Emilion se vendait en 2016 entre 180.000 euros et 2,3 millions d'euros.

En 1934, la famille Valette en fait l'acquisition et depuis 20 ans, les Valette-Pariente en sont propriétaires. Christine Valette-Pariente avait hissé le domaine vers les sommets, son millésime 1990 obtenant 98 points sur 100 dans le classement du plus réputé des dégustateurs de l'époque, l'Américain Robert Parker.

Elle est décédée en 2014. Son mari, Xavier Pariente, a continué à gérer le domaine.

 

 

Alain Moueix vend le château Fonroque à l’assureur Hubert Guillard

 

Inscrit en biodynamie depuis une dizaine d’années, Fonroque est le chef-lieu des vins alternatifs lors de la semaine bordelaise des primeurs.

 

La figure de la biodynamie bordelaise conservera un rôle de consultant auprès de l’homme d’affaires nantais, qui réalise sa première acquisition viticole.

 

A en croire les assureurs, il n’y a actuellement rien de plus sûr qu’un investissement dans un grand cru classé de Saint-Émilion. Bataille juridique ou pas sur le classement de 2012. Racheté en même temps que le Château Troplong-Mondot, le château Fonroque vient d’être cédé à Hubert Guillard, le PDG fondateur de la Compagnie Européenne de Prévoyance à Nantes. Diversifiant ses investissements, l’assureur nantais possédait déjà l’hôtel Le Burgundy (cinq étoiles, à Paris). Il réalise son premier achat viticole avec un grand cru classé de Saint-Émilion de 17,6 hectares de vigne et 100 000 cols produits par an.

Le GFA du Château Fonroque était la propriété de Claude et Jeanne-André Curat et de leur neveu Alain Moueix. Ingénieur agricole et œnologue, ce dernier avait repris la gestion du domaine familial aux Établissements Jean Pierre Moueix en 2001. Soit 70 ans avant son acquisition par ses arrières grands-parents corréziens, Jean et Adèle Moueix. Incarnant le renouveau du château Fonroque, Alain Moueix en a restructuré l’outil de production selon sa philosophie. Il a obtenu le label bio en 2006, puis a été certifié biodynamie en 2008 (référentiel Biodyvin). Alain Moueix conservera un rôle de consultant auprès de la propriété précisent les experts de Wine Bankers & co, qui ont accompagné la transaction.

d'après Vitisphère