18 manifestations  en 6 jours à propos des Vins Clairs, c'est mission impossible. Mais au fait que sont les Vins Clairs? Ils correspondent aux primeurs de Bordeaux. C'est donc  la dégustation  d'échantillons tirés à la cuve de moûts non encore élevés et assemblés et donc "tranquilles"de la récolte 2015. On déguste donc du Chardonnay, du Pinot noir, du Pinot  meunier et plus rarement de l'Arbane, du Petit Meslier ou  du Pinot blanc ou gris individuellement.     

Je n'ai pas eu le temps cette année de me rendre à Bulles bio. Vous trouverez mes dernières notes de dégustation dans mon article du 15 octobre 2015.

L'ensemble des vins clairs goûtés laissent entrevoir de grands champagnes millésimés si on sait les attendre pour un dégorgement  pas avant 2023.

  • Origines Champagne au château de Pierry : une dizaine de vignerons étaient présents. A remarquer particulièrement les Vins Clairs présentés dans des bouteilles translucides qui permettaient de bien appréhender l'aspect et la couleur.  11 vignerons étaient présent. Comme pour les autre lieux, nous n'en avons retenu que la quintessence.
    Bourgeois Diaz à Crouttes sur Marne dans l'Aisne donc  à l'ouest de la vallée de la Marne : des vins clairs élevés dans différents contenants, du Pinot Meunier en amphore, du Pinot noir en cuve inox et du Chardonnay en barrique.  -  Maurice Grumier à Venteuil dans la vallée de la Marne : à remarquer un Brut Perpétuel composé de trois tiers égaux des cépages de la récolte 2011 et  qui bien que dosé à 7gr de sucre résiduel par litre bénéficie d'une belle acidité compensatrice due au fait que 40% de la composition provient d'un élevage en Soléra (barrique perpétuelle). Instant nature Zéro Dosage, une triplette de cépages à 60% de vins 2009 élevés en Solera. Un grand Champagne à  25€ à ne pas manquer.
    - Robert Montcuit à Mesnil sur Oger : un Chardonnay grand cru  2015 élevé en Solera depuis 2006, une belle couleur et un goût déjà achevé. Les autres vins clairs sont très acide  mais avec un bel avenir.                                                                                                                                                                                     - Denis Salomon   à Vandières : un rare rosé de saignée de Pinot Meunier Les Chennevières, 24 h de macération sans malolactique. Une magnifique couleur dense et nette. Le 2013 est à l'avenant.               

    vclairs pierry 2016

  • La présentation des Vins Clairs au château de Pierry

         
  • Les Mains du Terroir à l'hôtel de ville de Reims : 17 vignerons étaient présents.                                                               - Maxime Blin à Trigny : à remarquer sa Cuvée Inédite en 100% Pinot noir  non dosée en millésime 1998.                                                                                                                                                                                      - Marie Copinet à Montgenost : cantonnée dans le pur Chardonnnay, cette viticultrice nous a étonnée avec sa Cuvée Jardin Sauvage issue d'une seule parcelle non dosée de la récolte 2011 alors que nous sommes plutôt amateurs de blanc de noirs.                                                                                                                                                                        - Jérome Coessens à  Ville sur Arce est l'exemple même de ce que l'on peut réussir en Côte des Bars sur 6,5 ha au lieu dit Largillier. Son brut nature 2010 est l'archétype de l'exaltation du terroir en Pinot noir au prix de 52€ à la cave. Il est bien supérieur à bien des champagnes de Maisons plus cher.  J'avais déja adoré sa cuvée non millésimée (voir l'article : le bistro Au Village des Ternes du 12 février dernier).
  • Trait d'Union à Dizy à la cave Jacquesson aux magnifiques foudres de bois pour l'élevage. 6 vignerons seulement dont 3 atteignent l'excellence. Jacquesson, Anselme Sélosse  et Egly-Ouriet avec des prix en conséquence... s'il ya du vin à vendre pour les 2 derrniers.

    Photo 008    Un fût de bois de 76 hl chez Jacquesson

                                                                                                                        
  • Verzenay Grand cru de Champagne : 8 vignerons se tenaient dans le phare aujourd'hui musée du vin de Champagne. Il a été édifié en 1903 par Modeste Goulet fils du fondateur d'un des premiers succursaliste avec Félix Potin, Goulet-Turpin, afin que son domaine soit vu de loin. C'est le seul phare qui ne soit pas en bord de mer                   - Hugues Godme à Verzenay, encore un beau travail de blanc de noir avec mise en avril 2010 disponible à 19,50€ chez Cuq dans le 20e.
  • Terres et Vins de Champagne : pas grand chose à ajouter à mon article du 17 avril 2012 sauf Tarlant à Oeuilly avec  un grand vin clair de Chardonnay élevé en amphore qui fera surement un champagne de haut niveau, de même que son Pinot noir sur  "Les Crayons" à Oeuilly.                                                                                                                          - Olivier Horiot à Les Riceys à la limite de la côte d'or reste ma référence principale. Son Sève rosé de saignée 2010 est exceptionnel contrairement à beaucoup de rosés sans caractère, suivi de près  par son Sève Blanc de Noirs également en 2010. A ne pas oublier pour l'originalité Métisse, un assemblage de Pinot noir et de Pinot Blanc.

Et également donc : Champagne, Terroirs etc dont Piot-Sevillano à Vincelles, Génération Champagne dont Stéphane Coquillette à Chouilly, Académie du vin de Bouzy dont Maurice Vesselle, Des Pieds et des Vins dont Barbichon à Villenauxe la Grande, Les Artisans du Champagne dont Gonet Medeville à Bisseuil, Club Trésors de Champagnes dont Pierre Gimonnet à Cuis et encore bien d'autres.

Si vous souhaitez plus d'information sur le Champagne, consultez mes articles des 17 avril, 23 septembre et 31 décembre 2012, ceux du 23 avril 9 mai et 16 décembre 2013 ainsi que le 13 août, 24 novembre et 7 décembre 2014.

 

reproduction interdite © stackanovins 2016
Pour plus de détails :  Contactez l'auteur