Cette association  vient une douzaine de fois par an en région parisienne, tantôt en plein air ( rue Saint Charles, la bergerie de Rambouillet), tantôt dans des lieux clos (parc floral de Vincennes, porte de Champerret. Elle est constituée uniquement de producteurs. Vous n'y trouverez donc pas de revendeurs de fromages à 45 € le kilo ou de négociants de Nuits Saint Georges ou d'ailleurs.  Il y a eu incontestablement un effort de renouvellement des présents. On trouvait par exemple un producteur d'oranges bio espagnoles Naranjas del Carmen qui en a écoulé 4 tonnes en 3 jours. La nourriture du futur était également présente avec un producteur toulousain d'insectes comestibles, Micronutris.com.

Dans notre domaine viticole, le chateau Toinet Lavalade à Saint Emilion dont j'ai déja parlé présentait un rosé de Bordeaux  qui tranche avec les habituels Clairet par sa couleur et sa concentration et toujours les cubitainers de 3 l de Saint Emilion à 16€ la pièce.

                                                                                                                                                                                                           Le domaine Ghislain Kohut en côte de Nuits vendait ses Marsannay ainsi que de beaux Vosne-Romanée à prix classique pour cette appellation 16€ et 30€ le col.

Le champagne Driant- Valentin à 51-Grauves sortait de lattes son millésime 2006 à prix raisonnable 23 € le col et toujours le brut blancs de noirs à 32€. Il reste quelques  bouteilles du millésime 2000, mais elles se méritent à 52 € pièce.

Le domaine Rougeyron commercialisait son Côte d'Auvergne Chateaugay en cépage Gamay. Sa couleur et sa concentration avait de quoi rendre jaloux bien des Beaujolais. Ici pas de goût de banane levurée.

 

reproduction interdite © stackanovins 2016
Pour plus de détails :  Contactez l'auteur