Comme tous les ans, l'UGCB est venue nous présenter le dernier millésime élevé à savoir le 2013. Il est étonnant de constater qu'aucun des premiers crus classés de 1855 en rouge n'était présent. Ce millésime est particulièrement difficile à Bordeaux et peu de domaines s'en tirent normalement.

En Pessac-Léognan, en l'absence de Haut brion et Mission Haut Brion nous avons particulièrement apprécié Les Carmes Haut Brion. Après 24 mois passés en barrique neuve sans soutirage on ne ressent pas de jus de bois ce qui est preuve d'un respect du vin plutôt rare pour ce millésime.

En Margaux, Rauzan Ségla appartenant au groupe Chanel des frères Wertheimer honore son rang de 2e cru classé. Je n'en dirai pas autant de son jeune frère château Canon bien que  1er cru classé de Saint Emilion.

En  Saint Juiien, château Léoville Barton fait parti de mon trio de tête. Par contre certaines vieilles gloires comme château Beychevelle (baisse les voile ) ne méritent plus un classement qui reflète un état vieux de plus de 160 ans

 En Sauternes, tout ce que j'ai goûté est plat, insignifiant et indigne de l'appellation y compris le 1er cru classé La Tour Blanche.

reproduction interdite © stackanovins 2016
Pour plus de détails :  Contactez l'auteur